Prenons l’Erdre

 

AFUL Chantrerie • La Chapelle /s Erdre • 2O14

Projet finaliste

Avec Juliette Lafille et Thomas Stablon (Ingénieur – Docteur en génie civil)

Perspectives : Thomas Layrle

 

•

Bâtir une passerelle entre les deux rives de l’Erdre est un geste fort qui marquera profondément les pratiques du territoire. Le site choisi (la Basse Poterie) bénéficie des qualités objectives du lieu (largeur de la brèche, profil des berges…) tout en s’intégrant sur le territoire avec une certaine évidence, au service de la vie quotidienne des habitants, des étudiants, des visiteurs et des touristes.

•
••
•

L’implantation de la passerelle répond à une logique urbaine et d’usage. La passerelle s’inscrit au sein d’un parcours de 2,7 km, se déployant entre deux stations de transport public et connectant quartiers résidentiels, bassins d’emplois et campus étudiants. Ce cheminement offre aux travailleurs et aux étudiants une alternative aux déplacements pendulaires automobiles entre les deux rives, tout en répondant aux attentes des visiteurs et des habitants désirant arpenter rives de l’Erdre.

•

•

« Do you know I built a bridge once… »

 

Sur le site choisi, la largeur de l’Erdre (180 mètres) et la configuration des berges permettent d’optimiser le franchissement, associant économie de matière et efficacité économique.
La géométrie générale de la passerelle transcrit naturellement ses usages futurs.

•••

La structure de la passerelle est formée d’un caisson en U précontraint, pensé en Béton à Ultra Hautes Performances, et repose sur un appui en rivière, qui garantit un franchissement optimisé et crédible du point de vue financier. Deux piles en V forment appuis en pied de talus, de part et d’autre de l’Erdre, et accentuent l’élancement des travées.

•

La passerelle émerge du sol et prend la forme d’un ruban de béton teinté dans la masse et texturé. Sa matérialité s’attache à l’installer harmonieusement dans le paysage naturel de la vallée de l’Erdre.

•

•

•

 

 

↑UP

PRENONS
L’ERDRE

2O14

0