Notre-Dame des Oiseaux
Extension & Réhabilitation du lycée

 

Paris 16e • 2016 | 2021

Maîtrise d’Ouvrage : OGEC Notre-Dame des Oiseaux
AMO : BET Soretec

Architectes : Bien Urbain – atelier d’architecture | Fayolle Pilon architectes associés
BET : Arcadis | DJ A.M.O | Arwytec

Surface : 3 610 m² (extension) + 2 830 m² (réhabilitation)
Montant des travaux : 9 227 000 € (HT)
Statut : Projet livré

Photographies : 11h45 | Bien Urbain | Fayolle Pilon

Maquette: Bien Urbain

•

•

Réalisé à quatre mains avec l’agence Fayolle Pilon architectes associés, l’extension – rénovation du Lycée Notre-Dame des Oiseaux prend place rue Michel-Ange au cœur du 16e arrondissement de Paris. Outre la réhabilitation partielle d’un bâtiment du 19e siècle, le projet nécessite la démolition préalable d’un pavillon d’accueil aux caractéristiques obsolètes pour laisser place à un programme riche et ambitieux constitué de laboratoires, de salles de classes, d’un pôle administratif, d’un CDI, d’une extension de réfectoire – avec maintien de l’activité des cuisines le temps des travaux –
et d’un gymnase enterré. L’extension est construite en milieu occupé.
Un phasage précis de l’opération a permis d’accorder, au mieux, les travaux et la vie de l’établissement.

 

•

L’Institution s’implante dans une grande séquence urbaine menant du Bois de Boulogne à la Seine, structurée par les percées de 1862. Le nouveau bâtiment forme un prolongement du front bâti existant
et s’intègre dans un paysage urbain qui en oriente sa définition.

•

L’ambition du programme, la prégnance de l’existant et les contraintes réglementaires nous ont conduit à imaginer une organisation compacte, exploitant le potentiel de la parcelle via une extension modelée en deux volumes principaux. Un premier bâtiment élevé en R+6, inscrit dans l’épannelage général de la rue, s’articule avec un second volume de trois niveaux en terrasses. Cette disposition maximise la capacité du projet et s’accompagne d’aménités : patios au droit des cours visibles par les voisins, retraits progressifs révélant la façade historique du bâtiment 19e,
altimétrie du rez-de-chaussée en correspondance avec les immeubles d’habitation voisins.

•

Minérale, l’architecture exprime un travail sur la maçonnerie, réinterprétée de façon contemporaine dans les volumes et le travail des baies. Sa matérialité, dominée par de la brique, du béton et du verre, trouve des parentés au sein de l’établissement et de la rue. Les parties pleines sont habillées de briques blondes, façonnées main et rappelant la teinte de la pierre parisienne. Les niveaux sont soulignés par des nez de dalles en béton lasuré. Les baies possèdent un dessin de linteau de la même matière. Les menuiseries sont traitées en aluminium et sont sur allège afin de permettre la mise en place d’ouvrants sur chaque fenêtre. Elles sont toutes équipées de stores extérieurs en toile.

 

•

•

•

La palette de couleurs envisagée est volontairement restreinte et choisie afin d’adopter un langage contemporain assumé. Les proportions des baies sont affinées par des variations de nus du gros-œuvre en façade. Elles créent ainsi des ombres donnant du relief au bâtiment, tout en intégrant l’ensemble des sujétions techniques et réglementaires.

•

•

Une place importante est également donnée au végétal, matériau à part entière, dans la cour
et sur les différentes terrasses de l’extension.

•

•

•

•

Le choix de l’implantation du gymnase, volume programmatique majeur, constitue un pré-requis à l’aménagement global. Son installation en sous-sol est confortée par un travail précis sur le nivellement et son orientation, parallèle au bâtiment 19e, autorise la desserte de l’ensemble du bâtiment neuf par un unique ascenseur.

•

•

•

•

•

•

•

•

Une classe heureuse à Notre-Dame des Oiseaux !

↑UP

LYCÉE
NOTRE-DAME
DES OISEAUX

2016 | 2021

0