Rénovation du commissariat central

Saint-Cloud (92) • 2018 | 2022

Maîtrise d’Ouvrage : Préfecture de Police de Paris

Architecte : Bien Urbain – atelier d’architecture
BET : Gec Ingénierie + Acoustique Vivié & Associés

Surface : 1 160 m² (SU)
Montant des travaux : 3 400 000 € (HT)
Statut : Chantier en cours

 

•

Occupant le rez-de-chaussée d’une résidence de logements datant de 1978, le commissariat de Saint-Cloud s’organise autour du noyau central du bâtiment. L’inscription dans la pente générale du coteau surplombant la vallée de la Seine créé ici une importante différence de niveau entre l’avant et l’arrière de l’immeuble. L’aménagement actuel, contraint par la scansion de refends en béton, présente une organisation déficiente et ne répond plus à l’évolution des usages. L’organisation de l’équipement suit de près les nombreuses préconisations du référentiel programmatique tout en prenant en compte les importantes contraintes de l’existant.

•

Le rez-de-chaussée s’organise autour d’une circulation périphérique, identifiée par un habillage bois, qui distribue les principaux ensembles fonctionnels répartis selon leurs caractéristiques spatiales et leurs besoins spécifiques. Cette circulation débouche de part et d’autre d’un espace d’accueil du public. Fonctionnellement, le premier étage connait peu de changements à l’exception de l’intégration d’une issue de secours sous la forme d’une passerelle extérieure associée à une façade entièrement reconfigurée. Pendant les travaux, l’activité du commissariat est réduite et assurée par l’aménagement de locaux provisoires dans l’emprise du garage.

•

•

•

Le traitement des façades s’adapte en fonction des orientations et des éléments de programme tout en recherchant une certaine uniformité dans l’intervention portée sur le bâtiment. Au R+1, des menuiseries en acier thermolaqué blanc sont installées. L’expression des refends est mise en valeur par la pose de tôles d’habillage aluminium en tête de mur. Elles intègrent l’isolation, les occultations et permettent d’escamoter les menuiseries afin de maximiser le clair de vitrage.

•

•

•L’intervention la plus significative se concentre sur la façade principale du rez-de-chaussée (à l’est) et porte l’image renouvelée du bâtiment. Les allèges maçonnées existantes sont déposées afin d’offrir une ouverture plus généreuse aux espaces : bureaux, hall d’entrée, espace de restauration… La trame régulière du bâtiment est subdivisée pour créer une uniformité de traitement sur la longueur de la façade. Cette subdivision offre une liberté dans la mise en place d’ouvrants, et est marquée par des cornières en acier rapportées verticalement. Un sas, en débord par rapport au reste de la façade, est ménagé afin de signifier une entrée lumineuse et confortable. Pour des raisons de sécurité, l’ensemble des vitrages du projet en lien direct avec l’espace public sont traités pare-balle.

•

•

•

•

 

 

 

↑UP

COMMISSARIAT
ST-CLOUD

2018 | 2022

0